mardi 2 janvier 2018

Des enfants aux destins extraordinaires : Un sac de billes, Le train des orphelins et Les enfants de la résistance

Un sac de billes Intégrale Éd. Futuropolis
Un sac de billes
"Septembre 1941, Jo a 10 ans. C'est un gamin parisien, un joyeux poulbot farceur et dégourdi du 18e arrondissement. Il est le dernier d'une fratrie de six enfants, et est très proche de Maurice, son aîné de deux ans à peine. Mais les Allemands occupent Paris; le port de l'étoile jaune devient obligatoire pour tous les Juifs; la menace fait plus que gronder..." 
Vincent BAILLY, dessinateur
Vincent Bailly, qui naît à Nancy en 1967 et fait ses études à l'école des Arts Décoratifs de Strasbourg. Ses deux premières années professionnelles sont consacrées
aux dessins de presse et à l'illustration de livres pour enfants, mais c'est une période difficile car son trait est plutôt dur, rêche et brut. À la veille d'une signature de contrat pour son premier album, un poste de professeur de dessin lui est proposé, mais il décline l'offre, délaissant la perspective d'un travail plus stable au profit d'une aventure bédéesque.
 
Œuvres : Un sac de billes (série), Mon père était boxeur.







Le train des orphelins T8 Adieux Éd. Bamboo

 Le train des orphelins
“La vie est une chienne et moi je ne suis bon à rien. Ne cherche pas à me revoir... Ton père”. 1990, dans sa résidence huppée de New-York, Harvey n’est pas surpris par la visite de Jim. 70 ans plus tôt, les deux hommes, alors de jeunes garçons, faisaient connaissance à bord d’un train des orphelins ; un système d’adoption mis en place pour endiguer le nombre massif, sur la côte Est américaine, d’enfants sans famille issus de l’émigration européenne. Embarqués dans un étrange voyage, Jim et son petit frère expérimenteront la fraternité, l’amitié, la confiance, l’entraide, mais feront aussi les frais de la trahison de ceux qui feraient tout, faute d’être bien nés, pour être bien adoptés..."







L'Orphan Train Movement, traductible par "Déplacements d'Orphelins aux États-Unis" est un mouvement de relogement d'enfants pauvres, orphelins ou abandonnés vivant dans les rues et les orphelinats surpeuplés des métropoles de l'Est des USA dans les familles rurales du Nord-Ouest des États-Unis.


Xavier FOURQUEMIN, dessinateur
Né à Neuilly le Juin 1970. Scolarité dans la banlieue parisienne et à Toulouse. Entré aux Beaux Arts de Tournai

(Belgique) en 1991. "Pour moi, la BD est un moyen d’expression privilégié depuis que je suis gamin. J'ai toujours dessiné, j'ai toujours aimé raconter des histoires par le dessin. Vers 14 ans j'ai décidé d’en faire mon métier." 
(Source : interview de Christophe Dubois pour Le Lombard Bruxelles)
Œuvres : Communardes (série), Le Train des orphelins (série) , Miss Endicott (série)…









Les enfants de la résistance Tome 3, Éd. Le Lombard


Les enfants de la résistance
"Dans un petit village de France occupé par l'armée allemande, trois enfants refusent de se soumettre à l'ennemi. Mais comment s'opposer à un si puissant adversaire quand on n'a que dix ans ?"
  
Vincent Dugomier, scénariste
À l'instar de toute une génération d'auteurs bruxellois, Vincent Dugomier suit les cours d'Eddy Paape, à St-Gilles, au milieu des années 80. Il y fait la connaissance d'une bande de dessinateurs à laquelle il reste fidèle depuis plus de vingt ans. C'est également là qu'il développe son goût pour la bande dessinée jeunesse, goût qu'il a le loisir d'exercer dans les animations de Spirou, qu'il écrit pour ses amis Ers, Mauricet, Gazzoti, Wurm ou Cornette. Dugomier est doué pour ajouter une petite touche de surnaturel au monde de l'enfance. Œuvres : Les enfants de la résistance (série), Hell school (série), Les démons d'Alexia (série)...




📍 Les auteurs seront en dédicace le vendredi 16 de 17 h à 18 h 18 h 30, puis le samedi 17 février 2018 de 10 h à 18 h 
(sauf modifications) au Centre culturel Athéna, La Ferté-Bernard.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire